Charte du vendeur

En tant que vendeur, vous êtes le contact privilégié des clients de 5euros. Bien souvent, vous êtes même leur premier et seul intermédiaire. Et qui dit relation client, dit conduite exemplaire, car plus ils seront satisfaits par votre prestation, plus vous ferez de ventes ! Mais 5euros, ce ne sont pas que des clients, c'est aussi une plateforme que l'on se doit de comprendre au mieux pour appréhender toutes les situations. Afin de vous aider à comprendre ce que l'on attend de vous, nous vous avons ainsi préparé cette charte du vendeur. À lire et relire sans modération.

  1. Je déclinerai ma vraie identité.
    C'est avant tout une obligation légale, et fiscale ! N'utilisez pas une pièce d'identité qui ne vous appartient pas et n'essayez pas de vous faire passer pour quelqu'un d'autre que vous-même, que ce soit dans vos coordonnées ou votre profil public (photo, bio, etc.). C'est plus honnête pour vos clients, et cela vous évitera bien des problèmes.
  2. Je ne spammerai pas.
    Faire la promotion de vos microservices peut parfois être essentiel pour sortir du lot et avoir quelques premières ventes. C'est de la publicité et c'est tout à fait normal. Mais relancer inlassablement des clients, écrire à d'autres vendeurs, ou envoyer des e-mails non sollicités, ça s'appelle alors du spam. C'est ennuyeux pour tout le monde, et en plus, c'est interdit par la loi.
  3. Je serai respectueux avec mes clients et 5euros.
    Mettez-vous à la place de votre client et adoptez le comportement que vous aimeriez que l'on adopte avec vous. Même lorsque votre client tient des propos désobligeants. C'est parfois difficile, on ne le sait que trop, mais c'est la clé d'un professionnalisme à toute épreuve. Répondez à vos clients, dites-leur bonjour, au revoir, merci. Nous apprécions tous les échanges courtois.
  4. Je n'émettrai pas de devis, ni de facture.
    Peut-être ne le saviez-vous pas, mais sur 5euros, c'est inutile. Le devis, c'est votre microservice, il suffit à votre client de s'y référer, cocher les bonnes options, et sortir son moyen de paiement favori une fois faite la poignée de main virtuelle. La facture est quant à elle émise automatiquement lorsque tout est terminé. Que de temps gagné. Plus d'informations par ici.
  5. Je tiendrai toutes mes discussions sur 5euros uniquement.
    Que ce soit à l'oral ou à l'écrit, vous pouvez tout faire sur 5euros alors pourquoi sortir du site ? Petit rappel des conditions exactes des échanges en dehors de 5euros par ici !
  6. Je ne renverrai pas mes clients vers un autre site.
    Si vous avez des choses à montrer, c'est via le chat qu'il faut le faire, mais certainement pas via votre super portfolio bourré de moyens de vous contacter directement, ni par cette plateforme concurrente dont on taira le nom et qui de toute façon prend une plus grosse commission et n'assure pas les transactions ni ne gère les litiges d'une main de maître. Oui, on est plutôt fiers de ça, alors profitez-en !
  7. Je me ferai exclusivement payer sur 5euros.
    Ça vous étonne ? Eh bien nous aussi, lorsqu'un vendeur qu'on a pris la main dans le sac et dont le compte a évidemment été suspendu nous dit qu'il n'était pas au courant. Pourtant, il avait lu les CGU, vu le petit encadré sous chaque espace de discussion le lui rappelant, et avait parfois même pris soin d'écrire "pépal" plutôt que "PayPal" pour tenter d'échapper à notre super bot anti-fraude, ou encore glissé un lien d'affiliation raccourci en douce à son client. Mais bon, de toute façon vous aviez compris pourquoi il est préférable de rester sur 5euros, non ? Alors il est temps de jeter un œil cet article !
  8. Je ne travaillerai pas gratuitement.
    Il est bien sûr tentant de rendre service, altruistes que nous sommes. Et puis, ce client a promis qu'il passerait commande demain, pourquoi en douter… La règle d'or est donc bien évidemment de ne pas commencer à réaliser votre prestation avant le passage effectif d'une commande. Vous pouvez renseigner un prospect autant que vous le désirez, mais une fois que les choses deviennent sérieuses, invitez-le à vous régler en passant commande. S'il y a un problème, vous serez alors tous deux protégés.
  9. Je ne braderai pas non plus mes microservices.
    "On va travailler ensemble sur le long terme ! J'aurai encore plein de commandes si tout se passe bien ! Vous pouvez me faire un prix ?" Non. Votre seule et unique réponse doit être : non, merci. Sur 5euros, vous ne croyez que ce que vous voyez, mais en plus, on est sur 5euros, et comme son nom l'indique, ce tout petit prix est accessible à tous. Alors pas de négociation contre des promesses trop belles pour être vraies.
  10. Je n'accepterai pas une commande sans avoir reçu toutes les instructions.
    Que ce soit de 5 ou 500 €, protégez-vous en ne validant une commande qu'une fois que vous avez reçu tout ce dont vous avez besoin pour la réaliser en entier, sans devoir attendre un complément d'information de votre client. Ainsi, vous établissez le cahier des charges en amont, et ne vous mettez pas en retard parce que votre client n'avait pas Internet pendant son séjour sur une île déserte. La commande s'annule finalement d'elle-même car vous n'avez ainsi pas pu la valider ? Tant pis, votre client la repassera, et c'est mieux qu'une commande en retard.
  11. Je retirerai mes microservices de la vente quand je ne suis pas disponible.
    Si vous vous rendez sur votre page Microservices, vous pourrez choisir de retirer de la vente ceux de votre choix. Une heure, un jour, un mois, c'est vous qui décidez. Ça évite d'avoir de nouvelles commandes lorsque vous êtes débordé, d'être dérangé quand vous vous reposez, et surtout de devoir annuler car vous n'aurez finalement pas le temps. Rassurez-vous, ça n'a d'autre conséquence que le fait de ne pas pouvoir commander le microservice en question.
  12. Je ne livrerai pas de commande vide pour échapper à un retard.
    Vous avez validé cette commande un peu trop vite et maintenant vous êtes en retard, votre client ne donnant plus signe de vie. Pourtant, c'étaient vos délais, mais vous êtes désormais dans une situation embarrassante et… allez, on va repousser tout ça, il suffira au client de demander une retouche. Aïe aïe malheureux ! N'avez-vous pas été suffisamment traumatisé lorsque ce transporteur a déclaré votre colis livré alors que vous étiez collé à votre porte depuis des heures et qu'il n'a même pas daigné sonner ? Alors luttons ensemble contre la malhonnêteté, et n'indiquez qu'une commande est livrée qu'une fois qu'elle est, eh bien, vraiment livrée.
  13. Je justifierai toutes mes annulations.
    Ce client, qui a cru en vous, et vous a payé pour vous confier une tâche qu'il n'est pas capable de faire lui-même, et qui a peut-être attendu plusieurs jours, se voit finalement remboursé après que vous ayez annulé sa commande sans sommation. Il mérite très probablement des excuses, mais aussi une explication de votre part. Sinon, c'est notre équipe qui va vous en demander.
  14. Je ne demanderai pas d'avis positif en l'échange d'un bonus.
    Lorsque vous livrez une commande, votre client a un délai pour émettre un avis ou non, sans quoi celle-ci est finalement terminée automatiquement afin que vous touchiez votre argent. Alors oui, c'est mieux d'avoir un avis positif par la même occasion. Mais c'est mieux aussi de ne pas le presser en lui promettant ce fantastique ebook d'une valeur de 3499 € téléchargé gratuitement sur un site qui promet de devenir riche en un mois. Votre client note, s'il le désire uniquement, ce que vous lui avez livré, pas en l'échange de ce que vous lui promettez. Et s'il ne donne pas d'avis à propos de votre travail, c'est son choix.
  15. Enfin, je respecterai les conditions générales d'utilisation.
    Ces CGU que l'on accepte toujours tous les yeux fermés. Sur 5euros, elles ne sont pas là pour vous embêter ou vous cacher en petites lignes une condition particulière, mais pour garantir le bon fonctionnement de notre site. Du processus de commande aux frais associés à chaque transaction, en passant par ce qu'il est permis de faire ou non, tout y est. Vendeurs, clients, et même notre équipe y sont soumis. Mais tout ça vous le saviez déjà, puisque vous les avez lues. :)